Les 16 et 17 janvier 2019, nous sommes allés passer 48 heures à Bordeaux dans le cadre du projet « Chant d’action, se souvenir et s’engager » portant sur la Seconde Guerre Mondiale.

Dès notre arrivée, nous avons visité la Cité du Vin où nous avons appris et découvert l’histoire du vin grâce à des animations interactives et pédagogiques. Il y avait notamment des jeux éducatifs, de nombreuses explications sur le vin par des professionnels comme des sommeliers, des chefs cuisiniers (Hélène Darroze…) et des journalistes. Nous avions des casques audio pour nous aiguiller. Il y avait également un atelier sensoriel où nous avons pu sentir les différents arômes du vin. A la fin de la visite, nous sommes montés à l’étage panoramique pour une dégustation de jus de raisin bio.

Ensuite, nous avons pris le bus direction le Camp de Souge où nous avons été accueillis par quatre personnes de l’Association des Fusillés du Camp de Souge. En parcourant le mémorial, ils nous ont expliqué en détail ce qu’ont dû endurer les 259 fusillés dans ce camp pendant la Seconde Guerre Mondiale. Cette sortie était très touchante et chargée d’histoire.
Nous avons ensuite rejoint notre hôtel.
Le lendemain matin, nous sommes allés en bus sur la Place des Quinconces pour rejoindre M. Emmanuel Dias qui nous a présenté Aristide Sousa Mendes. Ce dernier fut consul portugais à Bordeaux au début de la Guerre et sauva plus de 30 000 personnes juives ou résistantes en leur délivrant des visas pour le Portugal.

Ensuite, nous avons visité des monuments emblématiques de la Seconde Guerre mondiale à Bordeaux avec un guide du Musée Jean Moulin, notamment un cinéma (qui était réservé aux soldats allemands), le grand théâtre (qui fut le parlement français pendant quelque temps), le fort du Hâ (ancienne annexe de la prison allemande…). Nous avons appris que Bordeaux fut sauvé des bombes grâce à l’intervention d’un soldat allemand du nom de Heinz Stahlschmidt qui refusa l’ordre de destruction des quais.

L’après-midi, nous sommes allés à l’opéra pour voir « L’Histoire du Soldat » écrit par Igor Stravinsky en 1917. Cet opéra s’inspire du mythe de Faust : il raconte l’histoire d’un soldat qui vend son âme au diable en échange d’un livre qui prédit l’avenir… Cet opéra fut très intéressant ; nous avons notamment découvert des instruments comme un violon, une contrebasse, une trompette, une flûte traversière, un trombone, un triangle etc…

Puis, nous avons repris le train pour rentrer au lycée en soirée.

Les élèves de 1CUIA et 1CUIB